Abstract

Analyse: Cette thèse se pose au coeur de la problématique née de l'alliance entre la science et le politique.
A travers l'analyse de la diplomatie scientifique du Canada, l'auteure analyse la convergence entre les intérêts divers, et en apparence opposés, propres à ces deux sphères.
Comme point de départ, l'étude retrace les origines de l'alliance science/politique et met en exergue le caractère à la fois historique et international de ce phénomène.
Puis, ayant tracé la problématique telle qu'elle se pose à l'époque de la nouvelle orientation des sociétés industrielles du début des années '70, l'analyse se déplace au niveau infranational et présente, à la lumière des conjonctures et à partir des structures existantes, comment a été appréhendée et gérée la nouvelle tangente scientifique au sein du Canada.
Plus spécifiquement, l'étude expose et analyse les conditions historiques qui menèrent à l'institution d'un réseau d'attachés scientifiques au sein du ministère des Affaires extérieures du Canada.
En somme, cette thèse étudie la complexité des processus politiques et économiques liés à la poussée du mouvement de restructuration des économies avancées et de la spécialisation dans les branches de haute scientificité et montre comment la diplomatie scientifique du Canada s'est adaptée à cette convergence entre la science et le politique.

Details

Actions