Abstract

La méthode des doubles moindres carrés généralisés à erreur composée a été utilisée afin d'estimer, dans le contexte de quinze PVD à bas et moyen revenu, le modèle à trois biens construit.
Les simulations indiquent que la dévaluation permettrait l'amélioration de la balance commerciale mais à travers la baisse, aussi bien des importations que des exportations. Toutefois, une détérioration de la balance des paiements est observée du fait de sorties nettes de capitaux.
Cette détérioration est plus prononcée en cas de monétisation des profits de la dévaluation liés aux réserves existantes. Les programmes exécutés sans la dévaluation ne sont pas fondamentalement différents de ceux où les monnaies nationales ont été dévaluées.
Ce qui est commun aux différentes mesures des programmes du FMI est qu'elles concourent toutes à la réduction de la demande intérieure et de l'offre domestique. La succession de programmes, et donc de dévaluations, n'altère pas cette tendance.

Details

Actions