Abstract

La thèse étudie les politiques gouvernementales dans le domaine de la haute-technologie. Un survol des arguments interventionnistes théoriques montre que les industries de haute-technolologie présentent de nombreuses caractéristiques rendant une intervention gouvernementale bénéfique, au détriment ou non des industries étrangères.
La thèse se penche ensuite sur une industrie particulière, celle de la télévision à haute définition (TVHD). Après présentation de cette industrie, un modèle théorique est construit décrivant sa relation "systémique" avec celle des semiconducteurs, composants cruciaux de la TVHD.
Avec un marché duopolistique de TVHD et une production concurrentielle de semicoducteurs restreinte à un seul pays, il est démontré qu'une intervention étatique dans la recherche (R&D;) dont dépendent les semiconducteurs est justifiable pour trois raisons: les retombées publiques de la R&D; ("market failure"), l'assymétrie du marché des composants ("trade failure") et les interactions entre la R&D; des deux pays ("R&D; failure").
Ces conclusions sont étayées par une étude quantitative.

Details

Actions