Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans cet article, nous étudions les rendements salariaux au capital santé, mesuré par l'indice de masse corporelle, et à la nutrition, mesurée par la consommation de kilocalories, dans un panel de travailleurs chinois issu des China Health and Nutrition Surveys de 1991 et 1993. Nous mettons en oeuvre la procédure économétrique de Semykina et Wooldridge (2005) qui tient compte simultanément de l'hétérogénéité individuelle inobservable, du biais de sélection et de l'endogénéité. Nos résultats démontrent que les rendements à la santé et à la nutrition sont limités en Chine au secteur privé, et qu'ils ne sont pas présents dans le secteur étatique, assujetti au dirigisme centralisé.

Details

Actions