Files

Abstract

Ce document a été rédigé pour mettre en lumière les structures et les acteur·trices qui, souvent, passent inaperçus pendant et après les conflits. La "crise anglophone" qui se joue actuellement au Cameroun est communément décrite de manière réductrice. Une étude attentive du contexte montre cependant que les revendications formulées dans le cadre de ce conflit, notamment celles des femmes, sont de nature structurelle et hétérogène. Ce texte vise à appréhender cette disparité en replaçant la crise dans son contexte et en examinant attentivement deux périodes de l'histoire qui ont déterminé la crise actuelle – la période coloniale et la période de libéralisation politique et économique qu'a connue le pays dans les années 1990. Cette réflexion historique permet de faire ressortir un certain nombre de revendications généralement ignorées. Ancrée dans le contexte historique du conflit, elle dévoile les composantes et logiques sociales, politiques et économiques qui doivent être attentivement explorées pour comprendre l'ensemble de revendications et de préoccupations des acteur·trices en présence.

Details

Actions

Preview