Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

À l'aune des critères de l'Organisation internationale du travail (OIT), les conditions de travail en Europe sont relativement enviables, mais cet article met en évidence un certain nombre de tendances à la fois contreproductives pour les entreprises et préjudiciables pour les salariés et la collectivité. Depuis une vingtaine d'années, les conditions et les formes d'organisation du travail se transforment au gré de tendances qui ne coïncident plus avec l'évolution de la population active – notamment avec les fortes attentes expressives de salariés de plus en plus qualifiés, la généralisation de la présence des femmes sur le marché du travail, l'évolution des modes de vie et le vieillissement de la population active. Durant cette période, la notion de qualité du travail a occasionnellement figuré parmi les priorités des responsables politiques. Elle est aujourd'hui prise en considération à l'échelle européenne grâce au nouveau socle européen des droits sociaux et au concept de travail soutenable. Cet article explore les discours académiques et politiques sur la qualité du travail et dresse un état des conditions de travail en Europe et des enjeux actuels dans ce domaine. Il est fondé sur les vagues successives d'enquêtes sur les conditions de travail en Europe (EWCS) menées par la Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound). En conclusion, les auteures se demandent si la notion de travail soutenable peut s'inscrire dans la démarche prospective de l'OIT et devenir un élément déterminant de l'avenir du monde du travail.

Details

Actions