Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Depuis la décennie 90', la microfinance est devenue un élément central des politiques internationales de développement, en se focalisant notamment sur la construction de marché, essentiellement animé par des acteurs privés de la finance. La fin des années 2000 est cependant marquée par un retour de légitimité de l'Etat, à travers des politiques et des stratégies d'inclusion financière. L'intervention des pouvoirs publics est motivée par la persistance d'inégalités sociales, de genre ou géographiques. Dans cette perspective, l'inclusion financière peut être un outil pour établir, réformer et renforcer les institutions étatiques. Dans cet article, nous situerons ces dernières tendances dans l'évolution des politiques sociales indiennes et mexicaines. Notre argument est que le déploiement des politiques d'inclusion financière dans ces deux pays peut conduire à des effets ambivalents. D'un côté, ces politiques d'inclusion financière permettent aux populations vulnérables d'accéder à de nouveaux droits et de promouvoir des formes embryonnaires de citoyenneté. D'un autre côté, ces politiques peuvent favoriser l'apparition de nouvelles formes de contrôles des comportements des populations bénéficiaires.

Details

Actions