Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Au cours de la crise financière mondiale, la politique monétaire israélienne a eu recours à des mesures non conventionnelles parallèlement à des réductions énergiques du taux d’intérêt de la banque centrale. L’expérience acquise par Israël dans l’utilisation de ce type de mesures pendant la crise, leur suppression aux premiers signes de reprise et l’usage prolongé de l’une d’entre elles offre des indications et des enseignements susceptibles d’intéresser d’autres pays. Cet article dépeint les circonstances dans lesquelles ces mesures non conventionnelles ont été mises en oeuvre et arrêtées, se penche sur certains détails de leur élaboration et de leur mise en oeuvre, et s’intéresse aux leçons qui peuvent être tirées de cette expérience. Il s’articule comme suit : la première partie présente plusieurs caractéristiques de l’économie israélienne et de sa performance pendant la crise mondiale et dans les années qui ont suivi. Ces caractéristiques sont importantes afin de comprendre les circonstances dans lesquelles la politique monétaire – en particulier sa partie non conventionnelle – a été conduite. Les détails de ces mesures non conventionnelles sont abordés dans la deuxième partie. Enfin, les leçons à tirer de cette politique monétaire non conventionnelle sont exposées dans la troisième partie.

Details

Actions