Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

À la suite de la crise financière mondiale, les agences officielles de crédit à l'exportation (ECAs en anglais) sont apparues comme des organisations utiles à l'intersection du commerce et des finances internationales. Leur apparition tardive, toutefois, au début du XXe siècle, reste inexpliquée jusqu'à présent. La thèse cherche à expliquer l’émergence du premier organisme de crédit à l’exportation au monde, l’Export Credit Guarantee Department (ECGD) britannique. En tentant d'expliquer ce développement organisationnel de 1919, de nombreux autres éléments du secteur financier britannique sont intégrés en raison de leur relation fonctionnelle avec l'ECGD. Ces éléments sont identifiés à l'aide d'un cadre théorique dans lequel les institutions sont conceptualisées comme un système de facteurs sociaux générant des régularités comportementales englobant des éléments tels que les croyances, les normes, les organisations et les règles. Pour intégrer ces éléments, la thèse retrace l'évolution d'un complexe de crédit institutionnel britannique afin d'examiner les éventualités et les goulets d'étranglement que la City de Londres a connu lors de sa transformation d'un centre financier national en un centre international avant 1913 et dans le but de rester au centre de la scène pendant l'entre-deux-guerres. En historisant l'émergence de l'ECGD, ce travail suit une stratégie à deux volets. D'une part, il propose des récits diachroniques sur la lettre de change à Londres, la banque commerciale et la banque d'affaires principalement. D'autre part, il fournit des analyses synchroniques et comparatives des intérêts, des caractéristiques et des fonctions des unités en concurrence pour influencer les réglementations déterminant le jeu d’échange. Sur le plan transversal, il souligne la manière dont des institutions spécifiques ont émergé pour soutenir les transactions dans un monde de plus en plus dominé par des échanges impersonnels. Conformément à ce thème, un principe central affirme qu'une émancipation préliminaire d'individus en tant qu'agents économiques a eu lieu, comme en témoigne le déclin des banques d’affaires dans le commerce international et les opérations de change à la suite de la Première Guerre mondiale. In the aftermath of the Global Financial Crisis, export credit agencies (ECAs) emerged as useful organisations at the intersection of international trade and finance. Their late emergence, however, of in the early twentieth century has remained unaccounted so far. The thesis seeks to explain the emergence of the world’s first export credit agency, the British Export Credit Guarantee Department (ECGD). In weaving an explanation for this organisational development in 1919, many other elements of the British financial sector are brought into the narrative because of their functional relation to the ECGD. These elements are identified using a theoretical framework in which institutions are conceptualised as a system of social factors that generate behavioural regularities encompassing elements such as beliefs, norms, organisations and rules. To integrate these elements, the thesis traces the evolution of a British institutional complex of credit to examine the contingencies and bottlenecks that the City of London experienced during its transformation from a national to an international financial centre before 1913 and as it sought to remain at the centre stage during the inter-war years. In historicising the emergence of the ECGD, this work follows a two-pronged strategy. On the one hand, it offers diachronic narratives on the London bill of exchange, joint-stock banking and merchant banking primarily. On the other hand, it provides synchronic, comparative analyses of interests, characteristics and functions of units competing to influence regulations determining exchange. Transversally, it underscores how specific institutions emerged to support transactions in a world increasingly dominated by impersonal exchange. In line with this theme, a central tenet argues that a preliminary emancipation of individuals as economic agents took place as evidenced by the decline of merchant banks in international trade and foreign exchange transactions in the aftermath of WWI.

Details

Actions