Abstract

"À l'appui du cas de la migration en Suisse, il est avancé qu'une théorie crédible de la sécurisation nécessite un champ d'horizon élargi qui s'articule au-delà de la tentante parcimonie d'une approche centrée autour de speech acts. Rendre justice à la complexité des processus de sécurisation exige de mettre en correspondance deux sphères qu'on oppose souvent, celle des énoncés linguistiques et celle des pratiques, tout en s'attachant à analyser comment ces dynamiques sont reçues et contestées.

Details

Actions