L'assurance des bâtiments contre l'incendie à Genève : Du monopole cantonal au libéralisme assurantiel (1821 - 1864)

"En octobre 1861, le Grand Conseil de Genève vote une loi mettant en concurrence l'établissement d'assurance mutuelle obligatoire contre les incendies, qui jouissait depuis sa création en 1821 d'un monopole cantonal. Si l'historiographie s'est peu penché sur l'histoire de la caisse cantonale genevoise spécifiquement, les travaux consacrés à l'histoire de l'assurance-incendie en Suisse font de cette libéralisation la conséquence immédiate du grand incendie de Glaris du 10 mai 1861, et des difficultés financières qu'il causa à la caisse de ce canton. Selon l'interprétation traditionnelle, ces circonstances firent prendre conscience aux autorités genevoise de la fragilité du système des caisses cantonales en monopole, et les poussèrent à opter pour la concurrence. Cet essai met en évidence les problèmes posés par cette interprétation. La thèse défendue ici, fondée en autres sur les archives de la caisse, est que la cause profonde de la libéralisation genevoise est à chercher dans le principe de la mutualité obligatoire, qui était devenu nuisible aux intérêts des propriétaires immobiliers de la ville de Genève, par opposition aux propriétaires des communes alentour.


PhD Director(s):
Carolyn Biltoft
Notes:
Jury member(s): Marc Flandreau



 Record created 2017-05-11, last modified 2019-09-30


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)