Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Les limites de l’économie comportementale sont particulièrement manifestes dans l’analyse des pratiques d’épargne et des usages de la monnaie dans les pays en développement et les économies émergentes. En témoigne une expérimentation menée récemment en Inde, où la généralisation du compte bancaire est censée réduire la pauvreté en éduquant les « pauvres » à des comportements financièrement et économiquement vertueux. Mais les pratiques financières et monétaires de ces « pauvres » sont bien plus sophistiquées que les préjugés économistes à leur égard. Le méconnaître débouche sur des préconisations qui risquent d’être invalidées aussitôt l’expérimentation terminée. Il est ainsi essentiel de saisir les jeux économiques et sociaux qui poussent les populations étudiées à « cloisonner » leurs dépenses et leur épargne sous des formes diverses, et à pratiquer des modes complémentaires d’illiquidité et de liquidité des ressources.

Details

Actions

Preview