Abstract

Ce travail porte sur la dynamique des systèmes sociaux fondés sur le marché et la démocratie. L'examen de tels systèmes situés en Europe et en Amérique latine montre qu'en l'absence de solidarités, nécessairement exogènes, ces systèmes sont instables. Des solidarités utiles à la stabilisation peuvent en revanche surgir de pratiques économiques plurielles, articulant les principes de réciprocité, de redistribution et d'échange marchand révélés par Karl Polanyi. La réciprocité permet notamment une forme de solidarité entre personnes égales mais différentes, compatible avec la démocratie. Partant d'un pays, la Bolivie, où le système de démocratie de marché issu des réformes des années 1980 a été violememnt contesté, la thèse étudie des organisations de producteurs prétendant pratiquer une économie "solidaire". Elle montre comment ce mouvement peut mener à une décocratisation de l'économie marchande favorable au développement ou au contraire à une fragmentation des demandes trouvant une justification dans le pluralisme démocratique

Details

Actions