Abstract

Le thème central de la thèse concerne la gouvernance de l'accès à la terre et aux ressources naturelles dans un contexte de pluralisme institutionnel et de "feuilletage" des autorités dans le Centre-Nord du Burkina. La thèse explore en particulier les rapports entre droits sur les ressources naturelles et institutions socio-politiques, ces dernières n'étant pas considérées comme des entités s'imposant "naturellement" aux acteurs, mais en tant que produits de rapports de force soumis à de constantes remises en question. Les intervention de développpement constituent dans cette perspective des occasions de ces mises en question - à travers, notamment, la dimension "performative" et le recours à la production "d'actes clairs". Elle s'attache, dans cette ligne, à l'analyse de certaines situations de conflits fonciers et de leur dénouement, en tant que révélateurs des clivages et des changements qui affectent les sociétés rurales africaines

Details

Actions