Abstract

Mon travail de thèse étudie les conséquences de l'asymétrie et de l'hétérogénéité d'information en macroéconomie. La première partie montre que l'asymétrie d'information entre les agents du secteur privé induit des fluctuations dans la dynamique d'une économie. Le gouvernement peut réduire celles-ci en pratiquant la transparence quant à ses politiques futures. Les parties deux et trois étudient la politique monétaire optimale d'une banque centrale en présence d'hétérogénéité ou d'asymétrie d'information au sein du secteur privé. Je montre, entre autres, que la banque a un rôle de coordination face au secteur privé par l'intermédiaire des taux d'intérêt et que dans le contexte considéré le principe de "certainty equivalence" n'est plus valable

Details

Actions