Abstract

Mon travail de doctorat consiste en l'étude de plusieurs aspects empiriques et théoriques de la courbe de Phillips néo-keynésienne (NKPC). Dans la première partie, j'étudie économétriquement la stabilité de la NKPC au cours du temps. Si l'estimation est relativement stable pour les Etats-Unis, il apparaît que cette courbe est très instable pour l'Europe et les pays européens considérés individuellement. La deuxième partie de la thèse étudie théoriquement l'introduction de l'hétérogénéité d'information au sein de la NKPC. Je montre qu'il en résulte une courbe modifiée par des termes de fluctuation qu'une banque centrale peut réduire pour une plus grande transparence de ses politiques. La troisième partie confirme économétriquement la présence et l'importance de cette hétérogénéité au sein de la NKPC

Details

Actions