Abstract

Cette recherche vise à exposer l'évolution de la politique étrangère française de 1904 à 1914. L'analyse des relations militaires et financières au sein de la Triple Entente témoigne d'un renforcement indiscutable après la crise d'Agadir de 1911. La politique française devient de plus en plus nationaliste suite à l'arrivée de Raymond Poincaré aux affaires. Le gouvernement français cherche alors à consolider ses liens avec Londres et Saint-Pétersbourg, aussi bien de manière directe que dans les pays tiers. Cette tendance se matérialise par une identification des intérêts russes et français dans les Balkans, ainsi que par la volonté croissante d'y associer le gouvernement britannique. Une politique de resserrement systématique des liens économiques et militaires entre ces pays est alors mise en place. Bien qu'ils ne soient pas encore à la hauteur de ses espérances, les résultats obtenus conditionnent la politique française lors de la crise de juillet 1914

Details

Actions