La République populaire de Chine et l'Asie centrale post-soviétique: étude de politique étrangère

En s'appuyant tant sur les sources occidentales que chinoises, la thèse examine les déterminants et le cours de la politique étrangère que la République populaire de Chine a mis en œuvre à l'égard des cinq nouveaux Etats nés en Asie centrale de la dissolution de l'URSS - c'est-à-dire le Kazakhstan, le Tadjikistan, la République kirghize, l'Ouzbékistan et le Turkménistan - entre le début de l'année 1992 et l'automne 2001. Après avoir introduit la problématique de la région autonome ouïgoure du Xinjiang et examiné les différents risques nés de l'indépendance des républiques d'Asie Centrale pour la RPC, la thèse analyse le contenu de la politique étrangère de Pékin à l'égard de ses voisins centre-asiatiques. Les trois axes principaux de cette politique, c'est-à-dire l'axe politique, l'axe économique et l'axe énergétique, sont ainsi successivement passés en revue. Le règlement de la question des frontières et le problème du partage des eaux des fleuves transfrontaliers font l'objet d'une section finale consacrée à certaines difficultés des relations bilatérales sino-centre-asiatiques


Publication infos:
Genève, Institut universitaire de hautes études internationales, 2004
Publication year:
2004
Number of pages:
754 p.
PhD Director(s):
Directeur de thèse: Professeur Mohammad-Reza Djalili, professeur associé
Call number:
HEITH 689



 Record created 2011-06-03, last modified 2019-09-30


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)