Border spillover: drug trafficking and national security in South America

En partant du concept de sécurité nationale au sens large, cette thèse expose les raisons pour lesquelles le trafic de drogues représente une menace commune aux pays sud-américains, caractérisés par des éléments de vulnérabilité de nature comparable, et subissant la pression d'un même acteur hégémonique extérieur (les Etats-Unis). L'argument central de ce travail est que les politiques militarisées menées (de manière spontanée ou sous la pression des Etats-Unis) à fin de supprimer le trafic de drogues ne peuvent qu'aggraver les menaces sur la sécurité des pays producteurs (Colombie et Bolivie) et des pays voisins (Venezuela, Argentine). Cette thèse est fondée en grande partie sur des entretiens et des recherches realisées sur le terrain. Dans le cas de l´Argentine, les entretiens ont eté utilisés pour analyser systématiquement les croyances (beliefs) des hauts-fonctionnaires de la Sécurité et la Défense vis-à-vis de la militarisation de la répression du trafic de drogues en Bolivie


Publication infos:
Genève, Institut universitaire de hautes études internationales, 2002
Publication year:
2002
Number of pages:
XIV, 650 p.
PhD Director(s):
Directeur de thèse: Professeur Keith Krause
Call number:
HEITH 636



 Record created 2011-06-03, last modified 2018-01-28


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)