Abstract

Cette thèse analyse l'impact des réformes économiques néolibérales, définies et appliquées par l'hégémonie étasunienne, sur l'environnement des économies extractives et agricoles du monde en développement. Dans un premier temps, la thèse construit un cadre analytique pour expliquer les mécanismes de transfert du capital environnemental du Sud vers le Nord. Ensuite, la thèse applique ce cadre analytique à sept expériences historiques des périodes coloniale et impérialiste de l'histoire mondiale. La troisième partie fournit des données empiriques sur divers pays en développement pour démontrer comment, depuis 1980, le régime économique néolibéral a accéléré le transfert du capital environnemental du Sud au Nord, en ne fournissant que peu ou pas d'avantages aux economies extractives et agricoles du Sud. En conclusion, la thèse souligne les coûts sociaux, économiques et environnementaux à long terme de l'actuel régime économique appliqué sous la tutelle des Etats-Unis

Details

Actions