Psychopathologie de la violence: genèse et fonctions de la violence structurelle individuelle et collective

Trois structures psycho-cognitives autoritaires ont été isolées dans l'organisation psychique des auteurs de violence extrême, tant chez les criminels idéologiques (archétype : les dirigeants nazis) que chez les criminels de contact (archétype : les tueurs en série) : une structure psychodynamique (hypernarcissisme, violence de contrôle, absence de remords), une structure socio-cognitive (identité sociale survalorisée, hostilité intra-groupe, hostilité extra-groupe) et une structure logique (justification, culpabilisation, victimisation). Ces trois structures remplissent des fonctions précises dans l'économie psychique du criminel idéologique et du criminel de contact, ce qui explique leur rigidité
Dans une deuxième partie, après avoir défini le concept de communauté politique, l'évolution de l'autoritarisme collectif a été examinée (cas d'analyse : le nazisme), ainsi que le rôle joué dans ce processus par le leader autoritaire, par son petit groupe de partisans fanatiques et par la zone intermédiaire, support populaire instable du régime autoritaire


Publication infos:
Genève, [s.n.], 2001
Publication year:
2001
Number of pages:
1 vol.(pag. mult.)
PhD Director(s):
Directeur de thèse: Professeur Yves Collart
Call number:
HEITH 620



 Record created 2011-06-03, last modified 2019-09-30


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)